Historique de l'association

Face aux multiples atteintes portées aux chemins ruraux (dégradation, annexion partielle ou totale, etc.), les chasseurs et les randonneurs de Picardie ont réagi en créant l’association Chemins de Picardie en 2004. Son activité s’est grandement développée à partir de 2009 avec le recrutement d’une chargée de mission et ce grâce au soutien de la Région Picardie et de la Fédération régionale des Chasseurs.

Suite à l’évolution récente des régions, la structure est devenue Chemins du Nord Pas de Calais-Picardie, amplifiant encore son activité avec l’arrivée dans chaque département d’un salarié en charge du recensement des chemins ruraux.

Historique Chemins Nord Pas de Calais-Picardie

 

Quelles missions ?


 

Informer et sensibiliser le public à l’intérêt des chemins ruraux (grand public, élus…)

 

 

Inciter les élus à recenser et préserver le patrimoine communal qui maille leur territoire.

Accompagner et assister les acteurs des chemins en proposant des conseils techniques et juridiques.

Coordonner des actions de reconquête, de restauration et d’entretien de chemins ruraux afin de démontrer, par l’exemple, de leur faisabilité.

 

 

 

 

 

 

 

Diffuser son guide pratique et juridique des chemins ruraux.

 

 

Animer un réseau partenarial permettant la concertation et l’échange entre les acteurs des chemins ruraux.

 

Composition du bureau

Equipe technique

Le recensement des chemins ruraux

Depuis avril 2014, le nouvel outil de recensement de l’association est testé
sur le territoire de la Communauté de communes du Chemin des Dames

Laura RIGNAULT, aidée de Mollie VITTONI, seconde service civique

 

Mais pourquoi un nouvel outil ?

Ce recensement, plus abouti, suite à une étude plus approfondie, permet de mieux aider et sensibiliser les communes à la préservation de leurs chemins ruraux. En effet, avec la prise en compte d’autres critères (la largeur du chemin, les éléments naturels tels que les haies, les bandes enherbées, les talus et les bois et aussi le revêtement), Chemins de Picardie est en mesure de fournir des préconisations encore plus adaptées pour chaque chemin. Elle peut ainsi fournir un véritable plan de gestion, illustré par plusieurs cartes facilitant alors la lisibilité.

Une première phase de mars à août 2014

Chemins de Picardie a initialement recruté une stagiaire, Laura RIGNAULT, en master Géographie et Aménagement durant cinq mois afin de vérifier la fonctionnalité du nouveau kit de recensement élaboré en amont par l’association. Cette étudiante avait aussi pour mission de développer des outils de gestion pour les communes et d’étudier le potentiel des chemins en matière de corridors écologiques grâce aux données fournies par le Conservatoire des Espaces Naturels de Picardie et à leur expertise. Durant cette première période, six communes ont été inventoriées.

Une seconde phase de janvier à novembre 2015

Suite à une présentation à l’ensemble des élus du territoire, il a été décidé de poursuivre le recensement et de l’étendre aux vingt quatre communes restantes de l’intercommunalité. Pour cela,Chemins de Picardie et la Communauté de communes ont tout d’abord formalisé leur partenariat par le biais d’une convention et se sont appuyées sur le dispositif du Service Civique pour trouver un volontaire en charge du recensement. C’est tout naturellement Laura RIGNAULT qui a été recrutée pour cette démarche. Le fichier informatique étant fonctionnel depuis 2014, Laura a pu rapidement entamer son travail : rendez-vous avec les élus, analyse de cadastre, inventaire sur le terrain, analyse des données avec le fichier informatique, réalisation des cartes et enfin rédaction du plans de gestion. Accompagnée durant trois mois par une seconde volontaire, elle a pu finir l’ensemble des communes en novembre.

©M-C BOSCARIOL

Les chemins, des connexions entre les sites naturels remarquables ?

Le travail réalisé ne se limite pas au recensement exhaustif des chemins ruraux. En effet, au-delà de l’intérêt du plan de gestion pour les communes, la communauté de communes souhaitait connaître le potentiel touristique des chemins sur le territoire tandis que Chemins de Picardie avait pour objectif de montrer l’enjeu environnemental des chemins en tant que corridors écologiques.

Le territoire de la communauté de communes du Chemin des Dames présente la particularité d’être riche en milieux naturels remarquables (pelouses calcicoles et cavités à chauves souris notamment) qui seront prochainement intégrés à une Réserve Naturelle Régionale multi-sites, nommée Les coteaux du Chemin des Dames. Le Conservatoire des Espaces Naturels de Picardie, en tant que gestionnaire d’une partie de ces espaces, a mené plusieurs études et possède ainsi de nombreuses connaissances sur la biodiversité et aussi sur les déplacements des espèces. C’est pourquoi ce territoire était idéal pour que Chemins de Picardie mène une étude sur le potentiel des chemins ruraux en tant que corridors. En effet, rappelons que les corridors doivent relier ce que l’on appelle des réservoirs de biodiversité. Dans le cas du Chemin des Dames, la présence de sites déjà identifiés comme remarquable permet de situer ces réservoirs de biodiversité. Grâce à la localisation des chemins ruraux (existants, refermés par la végétation ou accaparés par des riverains), il a été possible de déterminer ceux pouvant présenter un intérêt dans le déplacement des espèces. Des études complémentaires pourraient être envisagées par la suite afin de confirmer la fonctionnalité de ces potentiels corridors.

Pourquoi « s’embêter » à faire un recensement de nos chemins ruraux ??

 

Chemins de Picardie parle souvent du recensement des chemins ruraux. En effet, il s’agit d’une étape primordiale pour une démarche de préservation de ces éléments communaux

Au-delà de l’intérêt qu’il représente pour connaître l’ensemble du territoire, il met en avant les éventuels manquements au code rural qui se traduisent bien souvent par le non-respect des délimitations des emprises. Ces situations ne sont pas toujours aisées à solutionner. Toutefois, le fait que le recensement soit présenté à tous par le biais d’une délibération du conseil municipal, permet à la commune d’avoir un acte administratif rappelant les chemins lui appartenant à une date précise. Cela peut s’avérer utile lorsqu’un riverain qui s’est accaparé le chemin depuis un certain temps évoque la prescription trentenaire acquisitive pour en devenir officiellement propriétaire. Rappelons toutefois que cette prescription n’est pas de fait ; elle doit être prouvée devant le tribunal judiciaire. Certaines communes qui ont connu cette situation et ont malheureusement perdu leur bien auraient apprécié avoir ce type de documents dans leurs archives… Alors même si vous ne pensez pas avoir de problèmes avec les riverains de vos chemins ruraux, un recensement pourrait s’avérer utile par la suite. Sans oublier l’intérêt que cela présente pour certains projets environnementaux, d’urbanisme ou touristiques.

Quelques actions menées

2015 - Chemins de Picardie parmi le jury régional du label Villes et Villages Fleuris (VVF) Après une première expérience en 2014, en tant qu’observatrice, cette année l’association a officiellement intégré le jury régional du label connu dans toutes les communes


Jury avec les représentants d’une commune (©CRT Picardie)

Durant trois semaines, Chemins de Picardie a accompagné le Comité Régional du Tourisme, la Région (représentée par Françoise VAN HECKE, vice-présidente en charge du tourisme), les CAUE et CPIE départementaux, la société d’horticulture de Picardie et des représentants des départements. Ce sont ainsi 68 communes qui ont été visitées et dont le cadre de vie a été jugé. En effet, les critères d’évaluation ont évolué et prennent désormais en compte tous les efforts réalisés par les communes, en lien avec leurs services techniques, en faveur de l’environnement, du patrimoine bâti, de l’embellissement de leurs rues (voirie, effacement des réseaux, façades, etc.) et de l’implication des habitants, petits et grands tout en préservant l’identité du territoire.

Aussi, ce sont presque autant d’équipes municipales rencontrées. C’est une véritable opportunité pour communiquer sur les actions de Chemins de Picardie et rappeler que les chemins ruraux font partie du patrimoine communal et notamment apporter des conseils techniques. Cette prise de contact sera prochainement renforcée par l’envoi d’un courrier afin que chaque commune puisse disposer des coordonnées de l’association.

RAPPEL

Initialement, Chemins de Picardie souhaitait réaliser son propre concours dans le but de valoriser les communes exemplaires en matière de préservation des chemins ruraux. En effet, il est primordial d’aider les élus dans leurs démarches et cela passe notamment par des exemples d’actions réalisées et réalisables sur leur propre territoire. Ce projet était donc une opportunité pour se rapprocher de communes qui ne prennent pas toujours l’attache de l’association.

Pourquoi intégrer VVF?

La préparation d’un tel projet a amené l’association à contacter d’autres structures dont certaines déjà intégrées au label VVF. Il est ressorti de ces échanges que le temps nécessaire pour la mise en place d’un concours régional, pour assurer son bon déroulement et notamment une communication auprès de l’ensemble des collectivités serait plus important que prévu, sans garantie de résultats.

En revanche, le label VVF intégrant des critères d’évaluation de plus en plus environnementaux, il pouvait être intéressant de travailler avec le jury régional et bénéficier ainsi de sa renommée auprès des élus.

2014, une année “test”

C’est ainsi qu’en 2014, Chemins de Picardie a accompagné le jury régional durant quelques jours à l’occasion de ses visites dans les communes.

Suite à cela, l’association a adressé un courrier aux 44 communes visitées afin de se faire connaître et proposer sa compétence.


Petite sente fleurie (© Chemins de Picardie)

Naturagora - Mentions légales
Haut
En poursuivant votre navigation sans modifier le paramétrage des cookies, vous consentez à l’utilisation de ces cookies pour réaliser des statistiques de visite et analyses d’audience, à des fins publicitaires ou liés aux fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux. Notez que certaines parties du site ne pourront pas fonctionner si certains cookies sont désactivés. Pour plus d’informations cliquez ici